Le Brass Band de Charente et le trompettiste primé, Nicolas Chatenet !

La salle du « Castel » affichant complet, le public a apprécié un programme très varié !

Le Brass Band de Charente était ravi de partager la scène avec Nicolas Chatenet, trompettiste solo de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris. Nicolas a enthousiasmé le public dans la salle magnifique du « Castel » de Châteaubernard, en montrant de nombreuses facettes du répertoire des cuivres !

Le concert a commencé avec le Brass Band qui a joué plusieurs morceaux modernes, dont “Scat” de “Cat’s Tales”, écrit par Peter Graham. Le public a notamment apprécié des solos merveilleux de styles jazz, de la part d’Olivier Rivière (Vibraphone), Luca Chiché (Cornet) et Michaël Paulay (Trombone) – une belle prestation de la part de nos solistes !

Un répertoire très éclectique de musique pour les Cuivres

L’apogée de la soirée, toutefois fut le moment pour Nicolas Chatenet d’interpréter les trois pièces de son répertoire. Le premier morceau joué, et le plus complexe, était “Freedom” écrit par Nicolas lui-même. Il y incluait un usage innovateur de la technologie électronique et de la création musicale !

Le morceau lui avait permis de gagner le premier prix lors d’une compétition Internationale récente. Nicolas avait également gentiment écrit une coda pour la fin du morceau, afin d’inclure le Brass Band. C’était un privilège d’entendre une telle interprétation en Charente !

Telemann prend vie !

Nicolas a ensuite joué en duo « Song of Hope » de Peter Meechan pour trompette et Cornet à Pistons avec Luca Chiché, avant de jouer en bis un morceau de Telemann, mais encore une fois avec le style du 21ème siècle.   

Luca, qui a maintenant fini son master d’interprète de trompette à la Horschule für Music de Munich, a commenté « J’adore revenir en Charente et au Brass Band dans lequel j’étais le cornet principal pendant plusieurs années. L’opportunité de jouer de la musique si innovatrice mais aussi populaire avec une recherche constante de l’harmonie des sons  nous donne de quoi réfléchir ! »

La flexibilité des cuivres !

Dimanche, pour le public absent au concert du samedi soir, Nicolas a accepté de rejouer le solo emblématique « Flowerdale », écrit par Philip Sparke. Lors de la répétition, Nicolas s’est entrainé avec sa trompette piccolo si bémol mais, à la dernière minute, a décidé de jouer le morceau avec un cornet soprano mi bémol du brass band.

Pour ceux présent ce jour-là, ils ont également entendu Nicolas jouer du trombone, avec un niveau tout aussi élevé. Quelle virtuosité !

Etendre nos frontières !

A la fin de la soirée, le chef d’orchestre, Francis chiché, a commenté :

« C’est un vrai plaisir de travailler avec un musicien si talentueux, et de voir les frontières de la musique s’ouvrir, d’une manière accessible pour tous les publics.

Nous avons tous adorés voir Luca rejoindre sa famille des cuivres Charentais et faire un duo si éblouissant avec Nicolas !

À l’occasion de ce weekend nous avons réussi à réunir la future génération des joueurs de cuivres, avec des moments musicaux de haut niveau qui resteront dans leur mémoires !».

Pourquoi pas rentrer en contact ?

Vous pouvez aussi en lire plus sur ce weekend avec des jeunes musiciens de la région en collaboration avec l’association et le Brass Band de Charente et le trompettiste solo de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, Nicolas Chatenet.

La musique est un des cadeaux de la vie ! Pour savoir comment nous contacter, allez sur notre site: www.brassbanddecharente.fr .

1er Février 2020